Centre Hospitalier de l'Ordre de Malte

Dakar, Sénégal

Des soins de qualité accessibles à tous

Le C.H.O.M dans son combat contre la lèpre

Qu'est-ce que la lèpre ?

Source : OMS

Contexte social

Les personnes atteintes de la lèpre (PAL), en plus d'être atteints de cette maladie, doivent faire face à une discrimination difficile à accepter psychologiquement. En effet, cette maladie qui peut affecter physiquement ceux qui en sont atteints, fait peur et le malade est exclu de sa communauté, parfois même de sa famille.

Les PALs, par peur de cette exclusion, ne viennent pas spontanément se faire dépister et cachent leur maladie à leur entourage.

C'est très dommage, car la lèpre, prise en charge à temps, se soigne très bien et sans séquelles. Après 24h de traitement, le patient n'est plus contagieux, et peut vivre près de ses proches. Le traitement est gratuit, grâce à un programme de l'OMS.

Au lieu de cela, les malades ne se résolvent à venir se faire soigner que lorsque les séquelles deviennent visibles, mais malheureusement durables. Celles-ci sont alors source d'exclusion économique. En effet, la majeure partie des personnes atteintes exerçait un métier manuel ou physique avant la maladie, et ne peut plus l'exercer à cause des séquelles physiques et nerveuses de la maladie sur le corps. On compte aussi un nombre non négligeable d'enfants dont l'avenir est compromis. L'association DAHW, avec laquelle nous travaillons au Sénégal, oeuvre à réinsérer les patients dans la société après leur convalescence.

La lèpre est en fait peu contagieuse, il faut un contact, proche, régulier et prolongé avec une personne infectée pour être contaminé. Des mesures d'hygiène simples pourraient être appliquées et limiteraient au mieux la contagion.

Il y a donc un travail de communication à faire à destination de la population sénégalaise, pour que la maladie ne soit plus source de peur, et qu'elle soit combattue de front par tous, efficacement.

Pour répondre à ces problèmes d'exclusion, nous nous engageons, en plus de soigner les malades, à les accompagner et à les suivre dans leur combat contre la stigmatisation et pour leur droit à la dignité.

Une maladie négligée

Le travail des autorités et des associations a permis de réduire considérablement l'impact de la lèpre dans le monde et en particulier au Sénégal. C'est ainsi que la lèpre est considérée comme éliminée (taux de malades inférieur à 1/10 000 habitants). L'objectif de l'Organisation Mondiale de la santé est l'éradication à échéance 2020. Malheureusement, depuis qu'elle est considérée comme éliminée, les efforts de santé ont diminué, c'est pourquoi on observe aujourd'hui, au Sénégal comme ailleurs, une stagnation du nombre de cas. En particulier, le nombre de personnels médical et soignant capable de dépister et de traiter la lèpre a considérablement diminué. Une amélioration de la quantité et de la qualité de ces personnes capables de dépister est indispensable pour prendre en charge les PALs suffisamment tôt et ainsi éviter les séquelles et la contagion.

Les statistiques évoquent depuis une dizaine d'années le nombre de 100 à 250 nouveaux cas de lèpre par an au Sénégal. Pour autant, des enquêtes récentes ont mis en évidence ponctuellement des chiffres nettement plus importants avec en particulier un nombre important d'enfants.

Pour lutter contre cette maladie, le CHOM participe à des enquêtes de terrain conjointement avec la DAHW afin de suivre précisément l'évolution de la maladie et de sensibiliser à cette réalité.

Nos actions

En interne

  • Soins aux malades. Le traitement, d'une durée de 6 à 12 mois repose sur une PCT associant 3 antibiotiques: Dapsone, Rifampicine, Clofazimine. Le traitement est gratuit pour tous les malades de la lèpre.
  • Le service social accompagne et conseille les malades.
  • Le service cordonnerie permet aux malades mutilés de pouvoir vivre dignement et sans douleur grâce à la fabrication d'appareils orthopédiques.
  • Des ateliers de causerie sont mis en place régulièrement afin que chacun puisse s'exprimer autour de la maladie dans un contexte d'écoute et de compréhension.
  • L'Association "L'Ecole à l'Hopital" vient appuyer le C.H.O.M au niveau de l'alphabétisation des malades et organise des après-midi à thème.
  • L'équipe du C.H.O.M n'oublie jamais les patients hospitalisés lors d'événements importants, Tabaski, Noël...

En externe:

  • Participation à la journée mondiale de lutte contre la lèpre.
  • Participation aux missions PIRP (Prévention des Invalidités et Réadaptation Physique) qui est un dispositif couvrant l’ensemble du Sénégal, en lien avec le Ministère de la Santé. Ces missions ont lieu 10 fois par an dans les régions reculées. Réalisées par des équipes associant kinésithérapeute et cordonnier, ces missions de terrain permettent de détecter au plus tôt les malades qui viennent consulter et de chausser les personnes affectées de la lèpre dont les pieds nécessitent des chaussures adaptées.
  • Organisation de mission d’enseignement et de formation: composante essentielle au C.H.O.M. Nous organisons et participons à des séances de formation au profit des praticiens et professionnels de la santé.

Cliquez pour agrandir

Témoignage de Ibrahima

"Les mots me manquent quand il s’agit de parler de l’hopital de l’Ordre de Malte. Ce qui est touchant et surprenant c’est l’attention dont nous entoure tout le personnel du Chom à commencer par le Directeur M. Deuwel, qui tous les matins fait le tour des chambres, s’enquérant de l’état de Santé de nous tous. La prise en charge des médecins, Dr Lahla particulièrement pour ses compétences et sa disponibilité, Mme Fall, l’assistante sociale qui est à l’écoute avec une gentillesse et empathie naturelle. Que dire de l’école à l’hopital, qui grâce à ses bénévoles qui ne ménagent aucun effort pour nous faire oublier nos soucis de santé voir nos soucis tout simplement par leur entrain et désir de nous inculquer un savoir… Leur empathie et leur oreille… J’ai juste envie de dire merci !"

Docteur Lahla Fall, spécialiste lèprologue

Responsable du service médecine, le Docteur Lahla Fall est dermatologue spécialiste en léprologie. Appuyée par une équipe d'internes et d'infirmières, elle assure le suivi des malades, de leur diagnostic à leur sortie d'hospitalisation.

Très active en matière de sensibilisation à la lèpre, le docteur Fall participe aux rencontres du programme d'élimination de la lèpre, organise des journées de formation au profit des professionnels de santé, ou encore coordonne les missions PIRP.

La boîte à outils

On parle de nous dans la presse:

000webhost logo